Comment devenir critique au Gault et Millau ?

comment devenir critique gault et millau

Créé en 1970, le guide Gault et Millau attribue des étoiles aux restaurants par le biais des inspecteurs en fonction de certains critères. Encore appelés critiques gastronomiques, ces inspecteurs sont des journalistes spécialisés dans la restauration. Pour exercer en tant que critique gastronomique, il est important de disposer de certaines qualités indispensables.

Les qualités et formations indispensables pour travailler au Gault et Millau

Il existe de pas de formation spécifique pour devenir un critique gastronomique au Gault et Millau. Cependant, il est impératif d’en connaître assez sur tout sujet ayant rapport à la restauration avant d’exercer ce métier. En plus de ces connaissances, une formation en arts culinaires et des arts de table serait un atout majeur pour être un critique gastronomique.

Au-delà de ces deux éléments, il faut avoir de bonnes compétences rédactionnelles. Cela permettra de rédiger des articles de qualité sur les restaurants visités afin qu’ils bénéficient d’un bon référencement dans le Gault et Millau. De ce fait, il est recommandé de suivre une formation de journalisme pour appuyer celle en arts culinaires et des arts de table.

Être une personne discrète est aussi primordial pour être critique gastronomique. En effet, vous serez amené à visiter plusieurs restaurants et vous faire passer pour un client lambda. Ainsi, le restaurant vous accueille sans vous faire bénéficier de faveur qui pourrait influencer votre critique. Pour cette raison, les réservations de tables sont faites avec un pseudonyme.

A lire également :   Comment se faire référencer dans le Gault et Millau ?

Ce métier nécessite également la curiosité. Cette curiosité associée à la passion de cuisine permettra de découvrir les nouvelles tendances culinaires. Aimer voyager serait aussi un atout, étant donné que le critique gastronomique est fréquemment sur les routes pour visiter les nombreux restaurants du guide Gault et Millau. En ce sens, le métier se rapproche fortement des inspecteurs au Guide Michelin.

Les missions et conditions d’exercice d’une critique gastronomique

La mission d’un critique gastronomique ne consiste pas uniquement à rendre compte de la qualité d’un plat. En effet, il est primordial que ce dernier :

  • Comprenne le processus de préparation du plat qui lui est servi ;
  • Reconnaisse les produits utilisés pour la préparation du plat ;
  • Sache apprécier les différents services du restaurant.

L’exécution de cette dernière mission consiste à apprécier l’élaboration du menu des restaurants, la proposition de vins, la décoration ou encore la présentation des assiettes servies.

Ce professionnel a généralement un statut d’indépendant. C’est un exécutant pour divers magazines, des journaux spéciaux ou encore des sites dédiés. Mais il n’est pas rare que le critique gastronomique tienne un blog culinaire. Il intervient également dans les émissions de télévision ou de radio pour faire profiter de son expertise.

Le compte rendu du critique gastronomique se fait par écrit. Avec ce rapport qu’il fait sur un restaurant, ce dernier bénéficie d’un classement dans un magazine ou des guides comme le Gault et Millau. Avec les chroniques qu’il effectue, les consommateurs ont une idée précise des prestations que proposent les restaurants ainsi qu’un avis éclairé.

A lire également :   Quelle est la différence entre les différents types de saucissons ?

Les articles rédigés sont particulièrement élogieux et permettent aux restaurants de se faire un nom dans le milieu. Le critique gastronomique travaille en décalé par rapport à la plupart des gens. En effet, il est généralement sur le terrain les soirs et les week-ends. Les déplacements qu’il effectue sont fréquents et l’amènent parfois très loin de chez lui.

Laisser un commentaire