Comment devenir inspecteur du Guide Michelin ?

devenir inspecteur guide michelin

Le guide Michelin a en tout 70 inspecteurs qui font le tour de l’Europe afin de visiter, essayer et classer les hôtels et restaurants. Ainsi, à n’importe quel moment de l’année, un abonné du guide peut faire halte et profiter des recettes de qualité dans l’un de ces établissements. Lié par une clause de confidentialité, comment devenir un inspecteur du Guide Michelin ?

En quoi consiste le métier d’inspecteur culinaire ?

Exercer le métier d’inspecteur du Guide Michelin consiste à s’organiser en deux temps. Dans un premier temps, il fait de l’inspection pour une durée de 9 mois. Ensuite, le reste de l’année, l’inspecteur du Guide Michelin fait de la réédition pendant les 3 mois restants de l’année.

Les tournées d’inspection se font suivant un planning bien déterminé à l’année. Chaque inspecteur fait sa tournée en fonction des zones géographiques qui leur sont attribuées. Ces zones sont réparties un peu partout sur le territoire national.

L’objectif est d’envoyer les inspecteurs dans des zones où ils ne peuvent pas être reconnus. Rythmées et organisées par le rédacteur en chef du guide, des séances « étoiles » se tiennent trois fois dans l’année.

C’est le moment où l’ensemble des inspecteurs du guide se réunissent pour un débriefing sur les rapports qu’ils ont établi lors des tournées. En ce qui concerne la réédition, l’inspecteur effectue un dernier contrôle des informations recueillies pendant les trois trimestres. En effet, il devra vérifier :

  • Le prix des menus ;
  • Les dates d’ouverture et de fermeture ;
  • Le commentaire associé.
A lire également :   Combien y a-t-il de restaurants 3 étoiles au Guide Michelin en France ?

Afin que l’inspecteur soit impliqué jusqu’au bout, il est tenu responsable de tout ce qui sera publié en rapport à sa zone d’inspection. Les lecteurs peuvent constater les étoiles attribuées à la date de sortie du guide.

Quelles qualités pour exercer en tant qu’inspecteur au Guide Michelin ?

Le métier d’inspecteur du Guide Michelin est un métier d’anonymat. De ce fait, le candidat ne doit pas attendre de reconnaissance extérieure. Ce métier exige non seulement de passer inaperçu et d’être invisible, mais aussi d’être à l’écoute sans se faire prescripteur.

Il est bien évidemment interdit à un inspecteur du Guide Michelin d’annoncer qu’il est inspecteur. Bien sûr, sa famille peut être au courant ou lors de la sortie de sa carte d’inspecteur dans le cadre d’une visite. Il devient donc difficile pour ce dernier de s’exprimer librement sur son quotidien professionnel. C’est d’ailleurs le cas quand il prend la route seul pour la tournée d’inspection.

Une autre qualité pour espérer exercer en tant qu’inspecteur du Guide Michelin est d’être passionné de la gastronomie et de la découverte de nouveaux talents. Outre ces qualités, vous devez aussi avoir un profil organisé et méthodique pour exercer ce métier.

Quel profil idéal pour exercer ce métier ?

En général, deux profils sont recherchés pour embaucher un inspecteur du Guide Michelin. Le premier est une personne issue d’une école hôtelière. La seconde est une expérience de 5 à 10 ans dans le secteur de l’hôtellerie ou de la restauration. Il est habituellement désigné de jeunes trentenaires ayant déjà exercé en tant que manager en cuisine ou en hôtellerie.

A lire également :   Les 3 meilleures idées de diners romantiques à tester sur Paris

En effet, bien manger ne suffit pas pour exercer ce métier. Il faut aussi savoir mesurer les difficultés surmontées par le restaurateur ou l’hôtelier pour obtenir le résultat. Il devient alors indispensable de suivre une formation en école hôtelière pour exercer ce métier et avoir une certaine culture gastronomique. Cela permet d’avoir les aptitudes nécessaires pour défendre les dossiers lors des séances étoiles. 

Laisser un commentaire