4 conseils pour réussir le business plan de son restaurant

business plan restaurant conseils

Vous avez pour objectif d’ouvrir un restaurant ou d’en reprendre un ? Il vous faudra alors rédiger un business plan solide et argumenté. Pourquoi ? Car vous aurez probablement besoin de financer une partie de votre projet. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra tout de même déterminer votre plan d’action et valider la viabilité financière de votre restaurant. Voici sept conseils clés pour vous guider dans cette étape classique mais pas toujours facile de votre projet entrepreneurial.

Définir votre concept et votre public cible

Trouvez un concept unique et différenciateur 

Pour réussir votre business plan, vous devrez dans un premier temps définir un concept de restaurant original et différenciateur. Analysez le marché local pour identifier les tendances émergentes et les besoins non satisfaits. Par exemple, la friterie de Clercq à Paris a su se démarquer en proposant des frites Belges typiques et faites maison accompagnées de sauces artisanales, répondant ainsi à la demande croissante des consommateurs en quête de produits authentiques.

Il est donc nécessaire de penser à l’expérience globale de vos clients. Cherchez des idées novatrices pour offrir une proposition de valeur unique.

Identifiez votre public cible et étudiez ses besoins 

Une connaissance approfondie de votre public cible est essentielle, notamment pour la partie étude de marché de votre business plan. Analysez les caractéristiques démographiques, les préférences alimentaires et les habitudes de consommation de votre marché cible. Par exemple, Mc Donald’s a adapté récemment son menu pour attirer les familles en proposant des portions adaptées aux enfants et des options frites au légume pour répondre à la demande croissante des consommateurs soucieux de leur santé.

A lire également :   Stratégie de communication de restaurant : comment faire connaître son établissement ?

En effectuant une étude de marché approfondie, vous comprendrez les besoins et les attentes de votre public cible et saurez adapter votre menu.

Se démarquer par le bio ? 

N’hésitez pas à vous positionner sur des valeurs éthiques ou durables pour vous démarquer et fidéliser votre clientèle. C’est ce que font de plus en plus de restaurateur. La friterie ambulante « I want to break frites » a créé tout un concept autour de son impact : produits bios et locaux, réduction pour les personnes apportant leur propre emballage. 

Réussir son étude de marché et son analyse de la concurrence

Comment analyser le marché local 

Pour réussir votre business plan, vous devez réaliser une étude de marché approfondie de votre zone d’implantation. Identifiez les tendances du marché, évaluez la demande potentielle et étudiez la concurrence existante. Dans l’analyse du marché, ce qui compte le plus est l’analyse de la zone de chalandise et notamment des flux de passage devant votre restaurant. Rappelons que les 3 critères de succès d’un restaurant sont : 

  1. La localisation
  2. La localisation
  3. Se rappeler des 2 premiers critères

Un conseil : Utilisez des données statistiques et des enquêtes pour étayer vos analyses et projections. Mais surtout, n’hésitez pas à payer un logiciel de géo marketing qui vous analysera en moins de 24h vos flux de passage et l’attractivité d’une adresse donnée. 

L’analyse de la concurrence

Ne partagez pas le marché, prenez-le

Étudiez attentivement la concurrence afin de définir un positionnement unique sur votre zone de chalandise. Si vous avez le même positionnement qu’un autre restaurant alors au mieux vous risquez de vous diviser par deux le marché et d’être tous les deux non rentables. 

Identifiez les points forts et les faiblesses de vos concurrents directs et indirects. Allez voir les clients de vos concurrents pour voir ce qui les dérange. Trouvez ce qui manque chez vos concurrents et qui vous permettra de faire mieux. 

Votre positionnement est aussi dans votre manière de servir

Parfois, votre différentiation ne vient pas de votre menu ou nourriture mais dans votre concept ou manière de servir. Un salade bar peut ainsi se différentier par le fait que les clients vont composer eux-mêmes leur salade. Pensez la différentiation en termes plus global et non simplement par le menu.

A lire également :   Comment améliorer le référencement naturel pour un restaurant ?

L’élaboration du plan financier

Prévoir ses revenus et ses coûts 

L’élaboration d’un plan financier précis est indispensable pour évaluer la rentabilité de votre restaurant. Estimez les revenus prévisionnels en tenant compte du prix moyen des plats, de la capacité d’accueil et du taux d’occupation prévu. Pour cela, il va falloir lors de votre étude de marché observer le taux d’occupation des concurrents mais aussi le nombre de personnes passant devant votre adresse et estimer un taux de conversion. 

Évaluez également les coûts liés à l’approvisionnement, au personnel, aux charges fixes et aux frais généraux. Par exemple, en restauration, la marge brute moyenne est de 65% sur les ventes.

Recherchez des financements adaptés 

Si vous avez besoin de financements pour votre projet, identifiez les différentes sources de financement possibles. Évaluez les avantages et les inconvénients de chaque option, qu’il s’agisse de fonds propres, de prêts bancaires ou d’investisseurs. Si vous sollicitez un prêt bancaire, vérifiez bien que votre capacité d’autofinancement est 3 fois supérieure à l’annuité d’emprunt à rembourser. Si vous sollicitez des investisseurs, vous devrez démontrer une véritable croissance sur les 5 premières années et une capacité à répliquer votre concept. 

Présentez les bons ratios

Dans un business plan pour un restaurant, il est essentiel de présenter des ratios financiers pertinents pour évaluer la santé financière de l’entreprise. Voici quatre ratios financiers couramment utilisés :

  1. Ratio de marge brute : Le ratio de marge brute mesure la rentabilité de base de votre restaurant en comparant les revenus des ventes aux coûts directs associés à ces ventes. Pour calculer ce ratio, divisez la marge brute par les ventes totales et multipliez par 100 pour obtenir un pourcentage. Par exemple, si votre marge brute est de 60 000 € et vos ventes totales sont de 200 000 €, le ratio de marge brute sera de 30% (60 000 € / 200 000 € x 100).
  2. Ratio de rotation des stocks : Le ratio de rotation des stocks évalue l’efficacité de la gestion de vos stocks en comparant les ventes annuelles aux stocks moyens. Pour calculer ce ratio, divisez les ventes annuelles par les stocks moyens. Par exemple, si vos ventes annuelles sont de 500 000 € et vos stocks moyens sont de 100 000 €, le ratio de rotation des stocks sera de 5 (500 000 € / 100 000 €).
  3. Ratio de marge nette : Le ratio de marge nette mesure la rentabilité globale de votre restaurant en prenant en compte tous les coûts, y compris les charges fixes et les frais généraux, par rapport aux ventes. Pour calculer ce ratio, divisez le bénéfice net par les ventes totales et multipliez par 100. Par exemple, si votre bénéfice net est de 50 000 € et vos ventes totales sont de 300 000 €, le ratio de marge nette sera de 16,7% (50 000 € / 300 000 € x 100).
  4. Ratio d’endettement : Le ratio d’endettement évalue le niveau d’endettement de votre restaurant en comparant les dettes totales aux capitaux propres. Pour calculer ce ratio, divisez les dettes totales par les capitaux propres et multipliez par 100. Par exemple, si vos dettes totales sont de 200 000 € et vos capitaux propres sont de 400 000 €, le ratio d’endettement sera de 50% (200 000 € / 400 000 € x 100).
A lire également :   Comment choisir ses verres à pieds ? Le guide

Conclusion

Armez vous d’un business plan lorsque vous comptez ouvrir ou racheter un restaurant. Ce business plan vous aidera non seulement à structurer votre projet, évitez des erreurs de positionnement ou financières, mais vous aidera en plus à lever des fonds pour financer vos investissements de départ.

Laisser un commentaire