Comment est fait le whisky ? Tout savoir

process fabrication du whisky

Le whisky est l’un des spiritueux les plus appréciés au monde, mais beaucoup de gens ne connaissent pas le processus fascinant qui se cache derrière. Des grains utilisés au processus de maturation, il y a beaucoup à apprendre sur la façon dont le whisky est fabriqué. Dans cet article, découvrez en profondeur le processus de production, en explorant toutes les étapes de la création de ce spiritueux unique. Alors, si vous êtes curieux de savoir comment le whisky est fabriqué, vous êtes au bon endroit.

Les étapes de préparation du spiritueux

Le whisky est un spiritueux complexe et unique, qui est le résultat d’un long processus de production, souvent transmis de génération en génération. Il existe depuis des siècles et se prend en tant qu’apéritif pour accompagner les meilleures gastronomies du monde. La préparation de cette boisson se fait généralement en sept étapes, à savoir :

  • Malting : le maltage consiste à faire germer les céréales (souvent de l’orge) pour en libérer les sucres.
  • Mouture : les grains germés sont broyés pour obtenir un malt concassé qui sera brassé.
  • Brassage : le malt concassé est mélangé avec de l’eau pour produire un moût qui sera fermenté.
  • Fermentation : le moût est fermenté avec des levures pour produire une bière alcoolique.
  • Distillation : la bière est distillée pour augmenter son taux d’alcool et produire un lait de whisky.
  • Vieillissement : le lait de whisky est stocké dans des fûts de chêne pendant plusieurs années pour lui donner son goût et sa couleur caractéristiques.
  • Embouteillage : le whisky vieilli est embouteillé et prêt à être vendu et consommé.
A lire également :   Quels sont les avantages d'une plaque à induction ?

Bien entendu, le processus utilisé pour fabriquer le whisky peut varier en fonction du type de whisky fabriqué et de l’emplacement de la distillerie.

Le malting

Le maltage est la première étape de la production de whisky. Il consiste à faire germer les céréales (souvent de l’orge) pour en libérer les sucres. Les grains sont humidifiés et maintenus dans des conditions contrôlées pour permettre à la germination de se produire. Une fois que les grains ont germé, ils sont séchés (soit au feu de bois, soit avec de l’air chaud) pour stopper la germination et fixer les saveurs. Le malt ainsi produit sera ensuite utilisé pour la production de bière.

La mouture

La mouture consiste à broyer les grains de malt pour en faire une poudre fine appelée « malt concassé ». Cette étape est importante, car elle permet de libérer les amidons contenus dans les grains, qui seront transformés en sucres lors du brassage. La finesse du malt concassé peut varier en fonction du type de whisky produit et influence la texture et le goût du produit final.

Le brassage

Il consiste à mélanger le malt concassé avec de l’eau pour produire un moût sucré appelé bière brute. Cette bière sera ensuite fermentée pour produire une bière alcoolique. Pendant le brassage, le moût est chauffé et les ingrédients sont mélangés pour permettre la libération des sucres contenus dans le malt. Cette étape influence le goût et la couleur du produit final.

La fermentation

Elle consiste à ajouter des levures au moût de bière brute obtenu lors du brassage, ce qui permet de convertir les sucres en alcool. Le processus de fermentation produit également des arômes et des saveurs distinctes qui seront présents dans le whisky final. La durée de la fermentation, la température et les types de levures utilisés peuvent varier en fonction du type de whisky produit et influenceront les caractéristiques du produit final.

A lire également :   Comment choisir un tablier de cuisine ?

La distillation

Elle consiste à séparer l’alcool de la bière alcoolique obtenue lors de la fermentation en utilisant une distillation à la vapeur. Le liquide obtenu après distillation est appelé lait de whisky et a une teneur en alcool plus élevée que la bière de départ. La distillation peut être effectuée une ou plusieurs fois selon le type de whisky produit et influe sur le goût, la couleur et la texture du produit final.

Le vieillissement

Il consiste à stocker le « lait de whisky » obtenu lors de la distillation dans des fûts en bois (souvent en chêne) pendant plusieurs années. Le fût de bois permet au whisky de se gorger d’arômes et de saveurs développées par les composés du bois. Le vieillissement peut durer de quelques années à plusieurs décennies selon le type de whisky produit. Le temps de vieillissement influe sur :

  • Le goût ;
  • La couleur ;
  • La texture du produit final.

Le lieu de stockage du fût peut également influencer les caractéristiques du whisky, en raison des variations de température et d’humidité.

L’embouteillage

Il consiste à transférer le whisky vieilli dans des bouteilles et à les sceller. Les bouteilles peuvent être étiquetées avec des informations telles que le type de whisky, le temps de vieillissement, l’origine, etc. Certaines variétés peuvent également être mises en bouteilles à la demande et peuvent être étiquetées en conséquence. Après l’embouteillage, le whisky est prêt à être vendu et consommé.

Certaines personnes préfèrent le prendre seul ou avec des glaçons, tandis que d’autres le mélangent avec des ingrédients tels que des sodas, du ginger ale ou du jus de fruits. Le whisky peut également être utilisé pour créer des cocktails tels que des Manhattan, des Old Fashioned ou des Whiskys Sour. Il est important de déterminer la quantité qui convient le mieux à votre corps et à votre style de vie et de ne pas en abuser excessivement.

Laisser un commentaire